Partie 1: Tout ce que vous devez savoir sur la rénovation de votre sous-sol

Categories: Rénovation

Tandis que les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter sur de nombreux marchés à travers le pays, les propriétaires et les acheteurs de maison canadiens sont à la recherche de moyens d’augmenter la valeur et l’espace habitable de leur maison. La surabondance d’émissions portant sur la rénovation de maison a créé un boom dans l’industrie de la rénovation résidentielle, et pour de nombreux Canadiens, la rénovation s’avère l’un des aspects les plus excitants dans le fait d’être propriétaire.

Entrez dans le sous-sol. Bien qu’il ne s’agisse pas du plus bel espace dans la plupart des maisons, le sous-sol offre la solution la plus facile pour accroître votre espace habitable. Il est juste là, attendant d’être converti en aire de divertissement, en logement supplémentaire, en salle d’entraînement ou même en appartement indépendant.

Même si rénover votre sous-sol vous semble bien simple, que vous soyez un rénovateur amateur ou d’expérience, il est important que vous ayez une bonne compréhension de votre sous-sol afin de concevoir un plan qui protégera les efforts et l’argent que vous investirez dans votre projet.

Voici donc une série de cinq articles qui vous guideront dans la rénovation de votre sous-sol. À vos marteaux!

Première partie – Connaissez votre sous-sol

Vous avez donc attrapé la piqûre des rénovations et vous regardez du côté de votre sous-sol pour ajouter de l’espace habitable ou de la valeur à votre maison.

La première étape pour planifier et réaliser le projet de rénovation de votre sous-sol est de comprendre ce avec quoi vous travaillez, c’est à dire : qu’est-ce qu’un sous-sol et quel est son rôle? Partons donc de là.

Un sous-sol est un type de fondation construite à tout le moins partiellement dans le sol. Il est fait de murs robustes, d’un solide plancher (appelé « dalle ») et présente suffisamment d’espace entre le plancher et le plafond pour qu’une personne de taille moyenne puisse se tenir debout et marcher.

Le sous-sol est le cheval de labour de votre maison. Il sert sans relâche à supporter la structure et le contenu de votre maison et à tout maintenir à niveau, tout en résistant aux forces du sol et de l’eau qui exercent une pression contre lui. Imaginez si Atlas, le titan mythologique qui portait le monde sur ses épaules, était enterré jusqu’au cou dans le sable et devait s’assurer que tout reste beau et au sec durant un orage. Ça, c’est votre sous-sol.

 Afin de déterminer si votre sous-sol convient à un projet de finition, vous devez d’abord vous intéresser à vos murs de fondation. De quoi sont-ils faits? Maintiennent-ils la structure stable et à niveau? Présentent-ils des signes de détérioration? Ont-ils déjà laissé de l’eau s'infiltrer ou risquent-ils de le faire dans l’avenir?

 Vous voudrez vous assurer de répondre à toutes ces questions dans un premier temps. La plupart des sous-sols n’ont pas été conçus pour être un espace habitable, et en finissant votre sous-sol, vous rendrez tout problème actuel ou futur plus... problématique.

Vous dépenserez beaucoup d’argent dans la finition permanente de l’intérieur de vos murs de fondation, ce qui inévitablement les cachera. Dans l’éventualité d’un problème d’eau ou de structure, vous devrez accéder à ces murs d’une façon ou d’une autre, que ce soit en détruisant une partie de votre finition ou en effectuant des travaux d’excavation à l’extérieur. Ces deux options sont coûteuses.

Comme c’est souvent le cas dans la vie, mieux vaut prévenir que guérir. C’est peut-être encore plus vrai ici. 

La première étape dans la compréhension de votre sous-sol est d’identifier le matériau qui le compose ainsi que les forces et les faiblesses de ce matériau lorsqu’il s’agit de protéger votre maison et de la maintenir au sec. La fondation d’un sous-sol est généralement faite de l’un des trois matériaux suivants :

La pierre

1 étoile sur 5

La pierre naturelle a été utilisée comme matériau de fondation à travers l'histoire de l'humanité. Ce matériau est solide et capable de résister à une grande force de compression sans se détériorer, tout en étant facile à casser, à refaçonner et à transporter.

Les maisons modernes ne sont plus construites avec un sous-sol en pierre. Toutefois, au moins jusqu’aux années 1950, la pierre naturelle est restée un choix populaire pour les fondations au Canada. Plus particulièrement dans les vieux et vastes marchés comme Toronto et Ottawa, les acheteurs de maison risquent de tomber sur de nombreuses maisons avec une fondation en pierre durant leurs recherches.

Malheureusement, malgré leur force et leur histoire, les sous-sols en pierre posent de nombreux problèmes pour les rénovateurs. Plutôt que de dévier l’eau, les murs en pierre ont tendance à l’absorber comme une éponge. Même si cette propriété permet d’éviter que de l’eau ne s'écoule activement dans le sous-sol, cela crée un environnement humide, ce qui rend la finition de votre sous-sol vulnérable aux moisissures et à la pourriture, en plus de donner à votre espace habitable une odeur de château médiéval.

Bien qu’il ne soit pas impossible de finir un sous-sol en pierre, vous devez faire preuve d’une extrême prudence et embaucher une aide professionnelle.

Les blocs de béton

3,5 étoiles sur 5

Les fondations en blocs de béton (parfois appelés simplement « blocs ») sont très courantes dans les maisons canadiennes, plus particulièrement celles construites dans les années 1970 ou avant. De nos jours, de moins en moins de maisons sont construites avec des blocs de béton, mais ce type de fondation reste populaire auprès de certains constructeurs et pour des usages précis, tels que les chantiers de construction éloignés et le soutien de structures particulièrement lourdes.

Les fondations en blocs de béton sont assemblées sur place par des briqueteurs. Elles sont construites un peu comme des Lego; les blocs sont empilés les uns sur les autres suivant un motif décalé, mais symétrique, et sont souvent renforcés par de l’acier. Les blocs sont fixés à l’aide de mortier, ce qui crée des joints.

Une fondation en blocs de béton est plus résistante à la pression verticale que les autres fondations modernes, ce qui signifie qu’elle est moins vulnérable aux problèmes qu’entraîne le poids auquel la structure est soumise. Toutefois, les blocs de béton sont moins efficaces en ce qui a trait aux forces latérales – ces forces qui agissent sur les côtés – et peuvent être coûteux à réparer lorsqu’ils cèdent.

Si vous prévoyez de finir votre sous-sol et que votre fondation est en blocs de béton, vous devriez faire particulièrement attention aux joints entre les blocs. Le mortier se détériore avec le temps et peut finir par devenir saturé d’eau souterraine, créant de l’humidité et, ultimement, entraînant des fuites. Les joints révéleront également un affaiblissement de la structure du mur s’ils sont fissurés entre plusieurs blocs successifs.

Il est tout à fait envisageable de procéder à la finition d’un sous-sol dont la fondation est en blocs de béton, mais des précautions additionnelles doivent être prises afin d’assurer l’imperméabilité et l’intégrité structurelle de la fondation.

 Le béton coulé

4,5 étoiles sur 5

Les fondations en béton coulé sont de loin le choix le plus populaire pour les maisons neuves au Canada. Bien que ce type de fondation soit généralement plus coûteux, un sous-sol en béton coulé est, sans exception, la meilleure option lorsque vient le temps de rénover ou de finir un sous-sol. Si la maison que vous souhaitez rénover a été construite au cours des 40 dernières années, il est probable que le sous-sol soit en béton coulé.

Le principal inconvénient du béton coulé survient lors de la construction. Le béton est coulé sur place dans la forme désirée et est renforcé par de l’acier. Le mélange semi-fluide est alors laissé à sécher ou « vieillir ». C’est ici que la difficulté se situe. Si le travail est fait négligemment, des poches d’air et d’autres imperfections peuvent se former dans les murs tandis que le béton se durcit, ce qui rendra la structure vulnérable. Toutefois, lorsque le travail est bien accompli et surveillé de près par un expert, les murs de fondation qui en résultent conviennent parfaitement à la finition d’un sous-sol.

Un sous-sol en béton coulé n’est pas pour autant une option sans risques. Comme pour les autres types de fondation, le béton coulé demeure vulnérable aux infiltrations d’eau, plus particulièrement le long des fissures qui peuvent se former tôt dans la vie de la fondation ou graduellement, au fil des ans, à mesure que l’eau stagnante et le cycle de gel-dégel créent de nouvelles imperfections dans la fondation. Bien que les fissures et les cassures puissent être réparées, il est important de garder en tête qu’un sous-sol fini signifie que vos murs de fondation seront cachés. Si un problème survient, vous devrez peut-être rouvrir vos murs.

Une fondation en béton coulé s’avère néanmoins le meilleur point de départ lorsqu’il s’agit de rénover un sous-sol.