La meilleure souffleuse à neige pour affronter l’hiver canadien

Durant la période entourant l’Action de grâce, les Canadiens ont tendance à se souvenir qu’il n’y a pas si longtemps, ils profitaient du soleil de l’été, alors que maintenant, l’imminence de l’hiver se fait sentir. Pour nous préparer, nous commençons à remiser nos outils de jardin et nos maillots de bain au profit de nos pelles à neige et de notre souffleuse.

 Si vous songez à vous acheter une souffleuse, voici quelques conseils avisés de Storage For Your Life pour vous aider à faire un choix adapté à vos besoins ainsi que pour entretenir votre nouvelle souffleuse et, somme toute, survivre au prochain hiver.

 Notions de base sur les souffleuses à neige

Avant de parler des différents types de souffleuse et de définir à quel type de besogne chacune de ces souffleuses correspond, il est important de comprendre certaines notions de base concernant leur fonctionnement. Non seulement cela vous aidera à comprendre quelle souffleuse vous convient le mieux, mais vous serez plus à même de comprendre comment l’entretenir et la réparer.

La plus importante pièce de la souffleuse est la tarière. Cette vis sans fin cisaille la neige et la pousse dans la chute. La tarière effectue le plus gros du travail, alors vous voulez vous assurer qu’elle restera en bon état. Plus la tarière est grosse, plus elle aspirera de neige.

Certaines souffleuses sont dotées d’une turbine (ou « impulseur ») – nous en reparlerons plus loin – qui augmente la force avec laquelle la neige est amenée de la tarière à la chute. Située derrière la tarière, la turbine augmente l’efficacité de la souffleuse.

 La chute à neige est la cheminée par où la neige est éjectée. Les meilleurs modèles vous permettent de changer la direction de la chute aisément tout en continuant de souffler la neige. Cet aspect est important pour que vous ne perdiez pas votre calme, car remettre de la neige là où vous venez d’en enlever risque de mettre votre patience à rude épreuve.

 Le meilleur type de souffleuse en fonction de l’endroit à déneiger

 Il existe de nombreux types de souffleuse, et celle qui vous convient dépend véritablement de l’endroit où vous l’utiliserez. Les trois principaux aspects à considérer sont la quantité de neige que reçoit cet endroit pour une chute de neige donnée, la superficie à couvrir et le terrain. Voici les différents modèles de souffleuse ainsi que les endroits où ces modèles fonctionnent le mieux.

Souffleuse à cordon électrique

 La souffleuse à cordon électrique est l’option la plus économique, mais nous ne vous suggérons pas d’aller dans cette direction, peu importe l’endroit à déneiger. La présence du cordon électrique est un inconvénient majeur. Il limite la distance que vous pouvez couvrir, sans compter le risque de rouler dessus et de l’endommager avec la souffleuse. De plus, s’il y a une panne d’électricité, vous devrez de toute façon ressortir votre pelle. Manœuvrer la souffleuse tout en évitant le cordon électrique vous semblera plus pénible que de pelleter votre entrée.

Si vous voulez tout de même y aller avec cette option, sachez que ce type de souffleuse ne convient pas aux espaces étroits (comme les terrasses et les allées piétonnes) ni aux accumulations de neige de plus de 4 pouces.

 Souffleuse à batterie

La souffleuse à batterie règle le plus gros problème de la version à cordon électrique : le cordon électrique disparaît. En revanche, le modèle à batterie est limité dans sa puissance, ce qui restreint la surface qu’il peut couvrir et la quantité de neige qu’il peut souffler. Tout comme la souffleuse à cordon électrique, la souffleuse à batterie convient aux petites surfaces et aux faibles accumulations de neige (jusqu’à 4 pouces ou vous devrez repasser).

La souffleuse à batterie et la souffleuse à cordon électrique sont toutes deux légères, faciles à manier et conviennent à un usage léger (petites surfaces et faibles accumulations).

Souffleuse à essence à une phase

Les souffleuses à essence à une phase sont nettement supérieures aux modèles précédents. « À une phase » signifie que la neige se rend dans la chute en une seule phase – uniquement par l’action de la tarière.

La souffleuse à essence à une phase vous permet de couvrir une plus grande surface et d’avaler plus de neige que les modèles électriques. Fonctionnant à l’essence, cette souffleuse est plus puissante et donc plus durable que les deux modèles précédents. Elle couvre une plus grande surface, mais pas beaucoup plus qu’une petite entrée. La taille de la tarière vous dira la quantité de neige qu’elle est en mesure d’aspirer, mais il s’agit généralement de 4 à 8 pouces. Cette souffleuse est relativement légère et facile à manipuler.

Souffleuse à deux phases

La deuxième phase de la souffleuse à deux phases est sa turbine. Cela ajoute de la puissance à la souffleuse, lui permettant de souffler beaucoup plus de neige, beaucoup plus vite. C’est ce type de souffleuse qu’il vous faut pour déneiger l’entrée et l’ourlet de neige laissé par la déneigeuse.

La souffleuse à deux phases vient généralement avec des roues motrices, une direction assistée et des patins. Les patins vous permettent d’ajuster la hauteur de la tarière pour les terrains qui comportent certaines difficultés, comme du gravier. Si vous essayez l’une des options précédentes sur du gravier, vous risquez d’en projeter un peu partout et d’endommager votre tarière. Si vous avez une allée piétonne en gravier ou quelque chose du genre, cette option est assurément pour vous. Ne négligez pas la direction assistée sur ces modèles : vous l’apprécierez grandement lorsque vous déblayerez d’importantes accumulations de neige ou si vous avez une grande surface à déneiger.

Souffleuse à trois phases

Si vous voulez la Cadillac des souffleuses, optez pour le modèle à trois phases. La souffleuse à trois phases est dotée d’une deuxième turbine, cette fois située devant la tarière. La puissance de ce type de souffleuse vous permet de couvrir tout terrain, toute quantité de neige et toute superficie. Pour les grosses besognes qui reviennent souvent, la souffleuse à trois phases est la solution.

 Éléments à considérer dans le choix d’une souffleuse

Lorsque vient le temps d’acheter votre souffleuse, veillez à ce qu’elle comprenne un outil de dégagement (ou achetez-en un séparément). Si votre souffleuse se bloque, ne mettez pas votre main dans la souffleuse pour la dégager. Cet outil est un must.

Certains modèles à deux phases offrent différents réglages de vitesse. Ces réglages peuvent être utiles en fonction du type de neige et de terrain. Ils peuvent également vous faire économiser sur l’essence et prolonger la durée de vie de votre souffleuse.

Les fonctions permettant de changer la direction de la chute à neige ont beaucoup d’importance dans la facilité d’utilisation de votre souffleuse. Pour certains modèles, le positionnement de la chute se fait manuellement, ce qui requiert que vous vous arrêtiez. Le positionnement manuel de la chute ralentira votre projet, surtout si vous déneigez une grande surface. Sur d’autres modèles, le changement de direction de la chute se fait à partir de commandes, et certains modèles vous permettent de le faire plus facilement que d'autres. Assurez-vous de vérifier cet aspect avant d’acheter votre souffleuse.

 Entretien       

Une grande partie de l’entretien d’une souffleuse doit être effectuée au moment où vous la sortez de son unité d’entreposage libre-service et lorsque vous la remisez au printemps. Une souffleuse de qualité peut durer plus de 20 ans, et un bon entretien est la clé pour atteindre une telle durée.

Si vous avez une souffleuse à essence, vous devriez toujours utiliser un stabilisateur de carburant. Puisque votre souffleuse est inutilisée sur de longues périodes, même l’hiver, des contaminants peuvent s’accumuler au fond du réservoir et finir par obstruer les conduits. Un stabilisateur de carburant préviendra ce type de problème. Au moment de remiser votre souffleuse pour l’été, il est préférable de vider le réservoir d’essence.

Une huile contaminée n’est jamais une bonne chose, c’est pourquoi vous devriez vous assurer que votre huile est propre et à niveau à chaque début et fin de saison. Faites votre vidange d’huile à la fin de chaque saison, et vous devriez éviter tout problème d’huile contaminée.

La pression des pneus est importante pour des raisons de traction et de mobilité. Commencez toujours la saison en gonflant les pneus de votre souffleuse à leur pression PSI maximale. Si vous avez du mal à manœuvrer votre souffleuse, il y a de fortes chances que ce soit parce que les pneus ne sont pas suffisamment gonflés (ce qui est une bonne chose, puisqu’il s’agit d’un problème facile à régler!).


À la fin de chaque saison, assurez-vous d’inspecter vos goupilles de sécurité. Ayant pour fonction de maintenir la tarière sur l’axe rotatif, ces goupilles sont à risque de rouiller en raison du sel. Si vous voyez de la rouille sur vos goupilles de sécurité, remplacez-les immédiatement.

Enfin, remiser votre souffleuse dans une succursale d’entreposage libre-service durant l’été est la meilleure façon de libérer de l’espace pour votre équipement estival et d’éviter des incidents malheureux. Nettoyez et inspectez votre souffleuse avant de la remiser dans une unité d’entreposage libre-service, car mieux vaut régler les problèmes tout de suite que d’attendre à la première chute de neige, lorsque vous n’aurez plus le temps de vous en occuper.

Storage For Your Life entrepose tout type d’équipement hors saison, été comme hiver. Parlez à un agent Storage For Your Life dès aujourd’hui si vous avez des questions sur l’entreposage de votre souffleuse ou l’entreposage libre-service en général. Nous sommes prêts pour votre projet d’entreposage été comme hiver, ainsi que durant les deux courtes saisons que nous connaissons entre les deux!